A la rencontre des traditionnelles

Les  traditionnelles sont les entreprises les plus impersonnelles, qui fonctionnent encore sur le modèle de la supériorité économique des entreprises du CAC 40 : elles évoluent globalement par nécessité selon des logiques qui leur sont propres (« chaque pays d’Europe a sa « Maison L’Oréal » dans un immeuble bien placé; nous cherchons aussi à implanter plusieurs centres de recherche dans le monde pour être au plus près des consommateurs; cela correspond à notre vision de l’universalisation du business et de la beauté… »). Ces entreprises, souvent « leader » dans leur domaine, ont des stratégies immobilières très organisées mais sont plus suiveuses en termes d’innovation technologique. Leur culture est verticale, méritocratique, parfois autoritaire.

eric-clauss« Ça a été difficile quand on a fait le Cœur Défense de dire à quelqu’un qui était dans son bureau tout seul depuis 10 ans qui avait juste les étoiles de général mais qui n’avait pas de troupe, un général sans troupe, de dire « tu n’es plus tout seul, tu es à deux. Comme d’ailleurs tu ne viens que 3 jours par semaine, tu ne vas pas être gêné ». 

— Eric Clauss - RTE

  • Emotion 15%
  • Connexion 40%
  • Gouvernance 75%

Imaginaire :

CAC 40

Stratégie immobilière :

Des logiques

F_Prive032_s« Une politique immobilière pilotée à Paris et déployée dans les zones au service de la stratégie du groupe » 

« On parle construction durable, revendications et convictions fortes sur la certification Green, HQE, Lead » 

—Franck Privé - Groupe l’Oréal

A la rencontre des 3 autres familles entreprises :