Le bien-être au travail

La majorité des personnes interrogées ont une perception plutôt positive de leur environnement de travail.

Le brouillage des frontières entre vie professionnelle et vie privée conduit à rechercher une harmonie qui englobe l’ensemble des facettes de la vie d’une personne : vie professionnelle, familiale, sociale. Cette quête de bien être dépasse largement les aspects rationnels liés à l’aménagement fonctionnel des bureaux.

Le bien-être est un sujet à la mode, qui n’est pas une priorité exprimée pour tous :

violaine-micol« Moi je m’en moque, ce qui m’importe c’est de réussir mes objectifs commerciaux et d’avoir une bonne entente avec les équipes. »

— Violaine Micol - Avenew

L’accès est la première préoccupation
des salariés
,

car il existe peu d’alternative pour échapper à l’encombrement des transports en région parisienne.

ggarcon« C’est horrible quand il y a 25 000 personnes dans le métro parce que la ligne A est fermée(…) c’est hyper important la façon dont les locaux sont desservis, au-delà des locaux eux-mêmes. » 

— Gregory Garçon - Venise

« Par l’A86, je mets en moyenne 45 à 60 minutes pour rejoindre Les Loges en Josas. »

— Régine Beaumarchand - Action d’Eclat

christophe-pont« Proscrire les armoires hautes, faire entrer la lumière naturelle sur les plateaux, renouveler les moquettes avec sous couches acoustiques pour limiter le bruit des pas… ça finit par rendre plus vivables nos espaces de travail» 

— Christophe Pont - Generali

richard_verglas« Des efforts sont faits en matière d’agencement car les espaces calmes sont nécessaires. Des bureaux plus cloisonnés avec des murs anti bruit pour l’open space » 

— Richard Verglas - Mazarine

Le ré-agencement des bureaux
pour
plus de calme et d’intimité
est une attente exprimée.
Le confort sonore et visuel est de plus en plus important.

Des services à la carte, choisis, plutôt qu’une conciergerie pré formatée.

Le besoin de services concerne surtout la proximité avec des commerces de première nécessité.
A titre d’exemples, L’Oréal dispose de boutiques « IT stores » pour réparer les outils de communication (ordinateurs, téléphones, autres supports et terminaux) et Mazarine d’un abonnement taxi pour les collaborateurs lorsqu’ils travaillent tard le soir.